Accueil > Musique > Nombres & Musique > Conclusion - Annexes

Conclusion - Annexes

samedi 6 mai 2006, par Vintz

Conclusion

Si Bach utilisait les nombres plus de manière symbolique ou comme structure formelle, nous avons vu que très tôt les compositeurs ont adopté une démarche mathématique dans son côté systématique et formel. Nous avons vu que les méthodes d’analyse de l’intelligence artificielle pouvaient donner des résultats surprenants lorsqu’on les applique aux compositions musicales. L’attrait des compositeurs pour les mathématiques et plus généralement pour les sciences n’est pas nouveau mais se trouve aujourd’hui renforcé par les possibilités offertes par les nouvelles technologies.

Ernest Ansermet a fait des études de mathématiques (licence) et a exercé comme professeur de mathématiques avant d’opter plus définitivement pour la musique. De même Xenakis qui était architecte. Si historiquement les mathématiques on d’abord cherché à expliquer la musique il devient manifeste aujourd’hui qu’elles sont le centre de nombreuses créations et deviennent moteurs dans le processus de composition

Annexe

Le duo de la table

Voila un exemple de palindrome musicale parfait. Deux instruments en Ut se font fasse.Chacun lit la partition en partant du haut gauche.

Le duo dit de "La table".

Extrait du menuet de la symphonie 47 de Haydn


Le menuet de la symphonie 47 de Haydn dite "Palindrome".

Bibliographie

"Mathématiques des systèmes accoustiques" Franck Jeckzejewski Ed. L’Harmattan

"Le dialogue musical" Nilolaus Harnoncourt Ed. Gallimard

"Le discours musical" Nilolaus Harnoncourt Ed. Gallimard

"Lectures on physics" Feynman, Leighton, Sands Ed. Adisson Wesley

"L’encyclopiédie" Diderot, D’Alembert

H Prépa "les ondes" Briffaut Ed. Hachette

Tangente Magazine HS n°11 2002

Université du COlorado

IRCAM

Université de Nantes

Partager