Accueil > Gastronomie > J.J. MARTIN > Potage aux grenons et à la vinette,

Potage aux grenons et à la vinette,

gare aux vents !

dimanche 7 mai 2006, par Vintz

Dans le Bourgueillois, les haricots sont appelés " grenons" demi-secs ou secs, â l’inverse de la Haute-Touraine ou le même mot désigne des repousses de choux, que l’on appelle aussi les asperges du pauvre.
C’est comme l’oseille, qui est quelquefois, vers la fin de février, lorsque l’année est en avance, dénommée vinette, surtout chez les aborigènes.
Ce potage annonce le printemps. II faut faire tremper d’abord vos haricots secs dans l’eau froide une nuit entière, le lendemain mettez-les cuire : soit dans un bouillon que l’on prépare avec les nouvelles tablettes de volaille, soit avec une grosse pincée d’épices" Rabelais". Lorsque vos haricots sont cuits, vous passez le tout au moulin à légumes, (préférable au robot même" Marie) et mouillez avec le bouillon de cuisson.
Pour la vinette, vous la faites fondre dans une poêle avec une grosse noce de beurre, que vous assemblez ensuite avec la purée de grenons assez liquide. Dorez de fines tranches de pain dans la poêle que vous déposez dans votre assiette, et servez votre soupe.
Ayez soin de casser un oeuf avant de servir, mettez le blanc dans votre soupière et le jaune dans un petit bol â côte que vous allez délayer avec un peu de vinaigre de vin, laissez tomber quelques gouttes de cette préparation dans votre assiette juste avant d’engloutir la première cuillerée.
Laissez dans votre assiette un peu de potage pour faire " chabrot" ou " godaille " avec "Jour de semaine ", un vin modeste qui va j’en suis sur emproprir votre écuelle et vos entrailles.

PS. J’ai encore oublie de saler et de poivrer au bon moment, ne faites pas comme moi.

Partager